Le test TOEFL IBT permet de mesurer la capacité des candidats à comprendre l’anglais universitaire. C’est un examen spécialement conçu pour les candidats aux études dans une université anglophone. Il doit donc être préparé de manière spécifique. Pour cela, il existe plusieurs solutions efficaces qui seront à privilégier en fonction de la situation de chacun.

Préparer le TOEFL IBT en ligne – la solution la plus complète

La solution la plus plébiscitée par les candidats pour réussir le Test of English as a Foreign Language, c’est bien sûr la préparation en ligne. Pour qu’elle soit la plus complète possible, différents organismes ont mis en place leur propre méthode. Mais dans la plupart des cas, ces méthodes reprennent toujours des éléments similaires. On peut y trouver des exercices de TOEFL, des tests blancs, des fiches de vocabulaire et de grammaire et un suivi personnalisé. Tout le nécessaire pour réussir son examen et disponible, bien sûr, sur tous le supports numériques. La préparation au TOEFL en ligne est certainement celle qui offre le meilleur compromis au quotidien. En effet, il est très simple de l’inclure dans une routine étudiante ou professionnelle.

Effectuer un voyage linguistique dans un pays anglophone

Au contraire, le voyage linguistique est à privilégier lorsqu’on dispose d’une période précise que l’on peut consacrer entièrement à son entrainement pour le TOEFL. Cette période peut varier, même si en dessous de trois mois (lorsqu’on part de zéro), il sera difficile de constater des progrès significatifs. Mais attention, un voyage linguistique n’est pas un voyage d’agrément. L’objectif prioritaire est de maîtriser les aspects les plus complexes de l’anglais. L’immersion doit donc être totale, de même que les occasions de pratiquer. Pour préparer un tel voyage, il est possible de passer par un organisme spécialisé. Cependant, rien n’empêche les plus téméraires d’organiser eux-mêmes leur voyage. Avec un peu de chance, il est même possible de se loger chez l’habitant ou de travailler sur place. Dans tous les cas, ce qui est primordial, c’est l’immersion dans un bain culturel et linguistique. Ce n’est qu’à cette condition qu’il sera possible de mettre à profit ce voyage pour réussir l’examen du TOEFL.

Les autres ressources pour une préparation au TOEFL

Bien sûr, rien n’empêche de cumuler ces deux techniques pour réussir son examen. Le voyage linguistique peut tout à fait être la conclusion d’une année de préparation en ligne, comme une dernière répétition avant l’examen final.

À côté de ces deux solutions, on peut toutefois trouver d’autres alternatives efficaces. Les cours en présentiel en sont une. Des cours que de nombreuses universités ou des organismes publics dispensent. Malheureusement, ils n’offrent pas un suivi aussi personnalisé que la préparation en ligne et doivent être suivis à des heures précises. Problématique lorsque l’on ne peut pas se libérer. Pour être plus libre, il est également possible de prendre des cours personnalisés à domicile. Une très bonne alternative, mais qui peut vite devenir onéreuse.

Enfin, peu importe le choix de préparation, il est primordial de la renforcer avec quelques bonnes habitudes comme :

  • regarder des films et séries en anglais (sous-titré ou non)
  • écouter une radio ou des podcasts en anglais régulièrement
  • pratiquer soi-même pour saisir toutes les nuances de la langue

Avec toutes ces ressources, le TOEFL ne devrait plus être qu’une formalité.